Il est simple d’établir un contrat de location longue durée adapté à vos besoins (LOA, Leasing, LLD). Il suffit de prêter attention à ce que vous devez inclure dans les frais mensuels. Voici comment décider du kilométrage que vous voulez parcourir pour ne jamais avoir de surprises.

L’importance du kilométrage dans les contrats

Un contrat de location longue durée bien conçu comporte évidemment plusieurs aspects. Pour faire un choix adapté à vos besoins, il ne suffit pas de considérer le modèle de voiture que vous préférez, mais vous devez également évaluer la durée du contrat, l’acompte et le kilométrage. Dans cet article, nous allons voir comment ce dernier point vous concerne. La définition du kilométrage est importante et doit être faite correctement lors de la formulation du contrat.

N’oubliez pas que certaines locations longue durée comprennent un maximum de km (par exemple 100 000) et conviennent à ceux qui font beaucoup de route, tandis que d’autres proposent la formule du « paiement à l’utilisation ». Ce dernier système vous permet de ne payer que pour les kilomètres que vous parcourez réellement, et convient aux personnes qui voyagent peu. Mais maintenant, découvrons comment faire un calcul rapide.

Comment calculer le nombre de kilomètres parcourus en un an ?

Pour choisir le type d’indemnité kilométrique de votre location longue durée, vous devez d’abord déterminer combien de fois vous pensez utiliser votre voiture :

  • moins de 10 000 km par an, ce qui correspond à la distance parcourue par les personnes qui conduisent leurs enfants à l’école, font de petits achats et quelques trajets, et disposent généralement d’au moins 2 véhicules
  • entre 10 000 et 15 000 km par an, soit le kilométrage de ceux qui n’ont qu’une seule voiture et l’utilisent souvent pour les week-ends en famille ou les sorties entre amis.
  • supérieure à 15 000/20 000 km, le kilométrage qui correspond généralement aux besoins des travailleurs indépendants qui utilisent la voiture non seulement pour la famille mais aussi pour divers besoins professionnels, ou pour ceux qui font la navette entre des villes éloignées.

Grâce à cette brève analyse, vous pouvez mieux évaluer l’incidence des km dans votre prochain contrat, ou réévaluer le contrat actuel, en gardant à l’esprit que tout excès entraînera des coûts supplémentaires. N’oubliez pas, cependant, qu’il s’agit d’une éventualité connue, généralement prévue dans les pénalités éventuelles à la fin du contrat.

Pénalités pour location longue durée et kilométrage

Parmi les pénalités de la location longue durée à lire avant de signer le contrat, il y a certainement celle concernant le kilométrage excédentaire : une fois « fixé » un kilométrage prévu (par exemple 20 000 km par an), il y aura un montant supplémentaire à payer pour chaque kilomètre excédentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *